logoIAP
drapeau

Luc Blanchet est l'un des lauréats du "Special Breakthrough Prize In Fundamental Physics" pour la détection des ondes gravitationnelles, 100 ans après leur prédiction par Albert Einstein.

Luc Blanchet (IAP-CNRS-UPMC)

Luc Blanchet, directeur de recherche en physique théorique à l'IAP (CNRS-UPMC), est l'un des lauréats du "Special Breakthrough Prize In Fundamental Physics" attribué pour la détection des ondes gravitationnelles, ce qui confirme la prédiction faite par Albert Einstein il y a 100 ans (© Jean Mouette IAP-CNRS-UPMC).

Le prix a été décerné pour un tiers aux trois physiciens fondateurs de l'expérience d'ondes gravitationnelles Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory (LIGO) : Ronald Drever, Kip Thorne et Rainer Weiss, et, pour les deux tiers, aux 1005 membres de la collaboration expérimentale LIGO, qui sont tous et toutes auteur-e-s de l'article de la découverte paru dans Physical Review Letters ; ainsi qu'à sept chercheurs extérieurs à la collaboration LIGO dont les travaux importants ont contribué au succès de l'expérience.

Parmi ces derniers, il y a deux chercheurs français, Luc Blanchet et Thibault Damour, professeur à l'IHES. Voir le site de l'annonce officielle du prix, et la Une de l'IAP pour plus d'informations sur cette découverte.

L'activité de recherche de Luc Blanchet est principalement centrée sur la théorie du rayonnement gravitationnel. Il étudie en particulier le problème de l'émission des ondes gravitationnelles par des systèmes binaires d'étoiles à neutrons ou de trous noirs dans le cadre de la relativité générale. Ces études, qui sont basées sur l'approximation post-newtonienne, permettent de décrire de façon très précise la phase spiralante des systèmes binaires d'étoiles compactes juste avant leur fusion finale. Ces prédictions sont directement utilisées dans l'analyse du signal d'ondes gravitationnelles dans les expériences LIGO et VIRGO. Luc Blanchet a reçu le prix Langevin de l'Académie des Sciences, et il est membre correspondant du Bureau des Longitudes. Il est aussi président du groupe de Physique Fondamentale du CNES.

Mai 2016

Institut d'Astrophysique de Paris - 98 bis boulevard Arago - 75014 Paris