Résumé / Abstract Seminaire_IAP
« La Communication Scientifique Directe (CSD) »

Franck Laloë

Depuis une quinzaine d'années, la base ArXiv a montré l'efficacité d'un nouveau système de communication scientifique, placé en parallèle du circuit des revues traditionnelles à comité de lecture. Ce nouveau système est basé sur l'autoarchivage direct des articles par les chercheurs ou les laboratoires, rendant les documents du monde entier accessibles presque immédiatement et gratuitement. Il s'est imposé comme un outil indispensable dans plusieurs domaines de la physique et des mathématiques. Tout ceci s'intègre dans le cadre d'un mouvement international général généralement appelé OAI (Open Archive Inisitative).
Pour généraliser ce système à un plus grand nombre de disciplines, le CNRS a créé en 2000 le CCSD (Centre pour la communication scientifique directe). Le CCSD a mis au point un logiciel permettant de déposer des documents et de les transférer automatiquement à ArXiv. Il permet également de constituer des listes de publications (pour des chercheurs ou des laboratoires), de remplir automatiquement la fiche CRAC annuelle des chercheurs CNRS, et de constituer des "collections" ou "présentoirs électroniques" pour des laboratoires. Les thèses sont également collectées ; actuellement plusieurs milliers de thèses sont visibles et fournissent ainsi le plus gros réservoir de mémoires en texte intégral dans notre pays.
Ces serveurs sont totalement pluridisciplinaires, et permettent des environnements personnalisés de dépôt et de consultation, par exemple pour satisfaire les besoin de communautés scientifiques particulières, comme les participants à un congrès. La soumission automatique à un certain nombre de revues est possible.
vendredi 1er juillet 2005 - 11:00
Salle des séminaires Évry Schatzman, Institut d'Astrophysique de Paris
Page web du séminaire / Seminar's webpage